CCPR : Communauté de Communes du Pays de Redon

CCPR

CCPR 2

Saison touristique 2016 : un bilan satisfaisant

17 400 personnes ont franchi les portes de l'Office de Tourisme à Redon entre avril et août 2016.

Ce sont majoritairement des français (89%), qui proviennent essentiellement du Grand Ouest.

Pour les 11% d'étrangers, le trio de tête se compose d'abord des anglais (mais une baisse de 36% a été notée par rapport à 2015), puis des belges et des espagnols (ces derniers sont en progression par rapport à 2015).

 

Quelques chiffres en détail :

 

  • 1 065 participants aux animations du programme « Au fil de l'été » (600 en 2015), notamment avec le  succès des croisières sur la Vilaine de Redon à la Roche-Bernard, avec les Vedettes Jaunes.

 

  • 150 participants aux animations proposées par la Maison Nature et Mégalithes.

 

  • 1 800 personnes accueillies au Repaire des Aventuriers, point de départ d'activités de loisirs avec, entre autres, la location de bateaux électriques, de vélonautics (vélo sur l'eau), de vélos et les Défis de l'Oust. Parmi celles-ci, 1 120 personnes ont embarqué sur un bateau pour une demi-journée ou à la journée pour découvrir, depuis Redon, le tourisme fluvial.
  • 460 personnes ont participé à l'une des 5 formules des Défis de l'Oust, produit « tout en un », permettant de rallier, en vélo, Redon à l'Île aux Pies. Les Défis de l'Oust réalisent d'ailleurs leur meilleure saison depuis leur création en 2014.

 

 

Desserte TGV de la gare de Redon

« Nous voulons plus de TGV directs

s'arrêtant en gare de Redon »

Trois questions à Jean François Mary,

Président du GIP Pays de Redon Bretagne Sud,

Président de la Communauté de Communes du Pays de Redon

 

1 - Pourquoi les élus du Pays de Redon se sont-ils mobilisés le 11 septembre 2015 pour demander à la SNCF plus de TGV directs s'arrêtant en gare de Redon ?

 

Redon sera en 2017 à 2h05 de Paris par le TGV direct, avec un seul arrêt à Rennes ; nous préparons cette échéance. Redon est une gare qui bénéficie déjà d'arrêts TGV ; mais cela ne s'est pas fait tout seul. C'est le fruit d'un combat conduit par nos prédécesseurs, il y a environ 25 ans, à la fin des années 80 et au début des années 90. Néanmoins au fil des ans le service s'est peu à peu détérioré notamment sur le positionnement des horaires du soir et, en particulier, dans le sens Paris-Redon.

Nous nous battons aujourd'hui tous ensemble pour faire reconnaître la réalité géographique et le potentiel réel de la gare de Redon ; elle est éloignée des métropoles de Rennes et de Nantes, 70 à 80 kilomètres environ ; si le cadencement est efficace, elle desservira, en 2017, un vaste territoire d'une centaine de communes comprenant 235 000 habitants, 18 000 entreprises et plus de 100 000 actifs, de Malestroit ou Questembert jusqu'à Blain et Pontchâteau... Mais pour que les voyageurs retrouvent le chemin de la gare de Redon (plutôt que celui de Rennes, Nantes ou Vannes) il faut que la SNCF accepte d'améliorer la desserte en TGV directs.

Par ailleurs la CCPR consacre 3 millions d'euro aux aménagements entrepris autour de la gare dans le cadre du pôle d'échanges multimodal (PEM) ; la ville de Redon y consacre de son côté 4 millions d'€. Ce lieu sera fonctionnel et attractif avec notamment 500 places de parking gratuit et des conditions d'accueil améliorées ; nous allons également engager sur ce site la  réalisation d'un quartier d'affaires. Nous avons consenti ensemble un effort financier important ; l'ajustement quantitatif et qualitatif de la desserte en TGV directs aux besoins réels du territoire est une exigence et une contrepartie de l'effort du contribuable.

J'ajoute que les voyageurs qui prennent le TGV sont pour une part importante des chefs d'entreprises, des cadres et des voyageurs d'affaires. Notre mobilisation est d'ailleurs coordonnée depuis le début avec celle des entreprises et des usagers. Nous avons la compétence en matière de développement économique ;  notre rôle est aussi de préserver et de créer les conditions futures de ce développement. La gare TGV de Redon est un atout majeur, peut-être même notre principal atout économique pour l'avenir. La SNCF n'a pas le droit de nous en priver ; c'est une question d'aménagement équilibré des territoires de Bretagne et de Loire-Atlantique.

 

2 - Quel est le potentiel de voyageurs TGV de la gare de Redon ?

 

Tout d'abord il y a un principe de réalité, celui des comptages des voyageurs montant et descendant du TGV. Nous disposons de deux comptages concordants, réalisés en gare de Redon, en dehors des périodes de travaux dans les gares ou sur les voies ; l'un le mardi 12 mai 2009, réalisé par un bureau d'études indépendant, fait état de 271 voyageurs  montant ou descendant de 7 TGV s'arrêtant en gare de Redon, soit un peu plus de 38 voyageurs en moyenne (271 / 7). Un autre comptage a été réalisé le jeudi 14 février 2013 par le CODEF (Comité de défense et de promotion de la desserte ferroviaire de Redon et du Pays de Redon). 255 voyageurs ont été décomptés ce jour-là, soit une moyenne supérieure à 36 voyageurs (255 / 7). Ces chiffres sont parfaitement concordants et contredisent ceux que la SNCF nous produit aujourd'hui.

La SNCF nous indique que le seuil pour justifier un arrêt TGV est d'y faire monter ou descendre au minimum 30 voyageurs ; les comptages prouvent que nous sommes déjà au-delà de ce seuil. Et nous pourrions évidemment en avoir bien davantage si la desserte en TGV directs était plus cohérente. La plupart des chefs d'entreprises de notre zone de chalandise ferroviaire vont aujourd'hui prendre leur TGV à Rennes ou à Nantes, au prix de trajets fatigants et de pertes de temps considérables dans les encombrements des entrées ou des centres-villes... Tout simplement parce que le cadencement à Redon n'est pas cohérent entre les départs du matin et les retours du soir.

Le Pays de Redon est un pôle économique intermédiaire et son positionnement entre les villes est propice à son développement ; néanmoins nous ne sommes pas ici dans une banlieue éloignée de Rennes ou de Nantes ; nous sommes sur un territoire d'industries, de commerces, de services... sur un territoire attractif et résidentiel aussi. Le potentiel de voyageurs prenant le TGV en gare de Redon s'améliorera considérablement à partir de 2017 si nous sommes entendus par la SNCF.

 

3 - Que demandez-vous à la SNCF ?

 

Nous nous battons à la fois sur la quantité de TGV directs et sur la qualité de la desserte.

Après avoir promu de manière plutôt amicale vis-à-vis de la SNCF et dans un but de sensibilisation, une demande de 6 TGV par jour, dans les deux sens, s'arrêtant en gare de Redon (soit 12 au total), notre position a un peu évolué pour tenir compte de la réalité des possibilités et des contraintes de desserte des autres territoires de la Bretagne sud. Dans le cadre de la négociation en cours nous demandons à la SNCF, cette fois avec une grande fermeté, le passage de 7 à 9 TGV quotidiens (5 dans le sens Redon - Paris ; 4 dans le sens Paris - Redon, contre 4 et 3 actuellement). Et avec une exigence sur la qualité des horaires de départ et d'arrivée et sur leur bonne coordination : arrivée à Paris le matin aux environs de 8h30 et retour à Redon le soir vers 20h00 pour optimiser la journée de travail à Paris. Nous demandons aussi l'amélioration de l'amplitude de la journée de travail à Redon et une arrivée avant 9h30.

Nous ne lâcherons pas sur cet objectif qui est celui de l'intérêt général; il faut que la SNCF le sache. Nous avons besoin du soutien renforcé des chefs d'entreprises, des usagers et des habitants du Pays de Redon. Si la négociation en cours n'aboutissait pas, notre mobilisation devra s'amplifier et nous serons comptables du résultat, tous ensemble, élus, chefs d'entreprises et habitants du Pays de Redon. La grande vitesse doit bénéficier à tous les territoires de Bretagne y compris Redon.

 

 
tgv gare redon

Mobilisation des élus du Pays de Redon le 11 septembre 2015

 

 

 

 
 

boutons raccourcis accès

 ico_accueil    ico_contact    ico_plan_site

MAIRIE

Mairie Sixt sur Aff

2 rue Onffroy de la Rosière
35550 SIXT Sur AFF

Tél. 02 99 70 01 88
fax: 02 99 70 08 10

mairie.sixt@orange.fr
 

du lundi au vendredi
9h00 - 12h30  14h00 - 17h30

samedi
9h00 - 12h00

Mémento

Cabinet médical :
02 99 70 02 77

Cabinets infirmiers :
02 99 70 07 36

Kinésithérapeute :
02 99 70 04 30

Ambulance de l'Aff :

02 99 70 07 22

Pharmacie DRION :
02 99 70 03 34

Chambre funéraire de l'Aff

02 99 70 02 17

Gendarmerie :
02 99 34 40 89

Correspondant presse
Ouest-France :

Rédaction
02 99 70 32 70

Les infos :

Rédaction
02 99 71 64 00

Agence postale communale
02 99 70 02 73

École Sainte Anne
02 99 70 04 47

École Michel Serrault
02 99 70 06 43

Résidence personnes âgées
02 99 70 08 80

Médiathèque
02 99 70 04 21

Presbytère

Sixt sur Aff
02 99 70 02 49

Pipriac
02 99 34 41 75

Notaire
02 99 70 01 91